Etat de Vaud/Suisse

LAUSANNE Depuis plus de vingt ans, Lausanne a placé la durabilité au cœur de son développement. Ses efforts ont été récompensés à deux reprises par le European Energy Award Gold. Entre autres actions, la Ville investit en vue de garantir un approvisionnement électrique 100% renouvelable. Lausanne se place parmi les collectivités publiques les plus actives en matière de production et d’utilisation rationnelle de l‘énergie. Elle investit dans l’hydraulique, le solaire et d’autres énergies renouvelables, elle favorise les économies d’énergie dans les ménages, les entreprises et les bâtiments. La ville participe au développement des énergies renouvelables grâce SI-REN SA. L’objectif de cette société créée en 2009 est de produire à terme au moins 100 GWh/an d’origine renouvelable. A cet effet, elle installe des centrales solaires photovoltaïques de grande taille sur les toits de la région. Dans le domaine éolien, elle réalisera le projet EolJorat Sud sur les hauts de Lausanne. Elle participe également à des projets géothermie tels qu’AGEPP à Lavey ou de biomasse (Palézieux Bio-énergies SA). Lausanne dispose également d’un aménagement hydroélectrique à Lavey et participe au projet de palier Massongex-Bex Rhône.En matière d’efficacité énergétique, Lausanne mène depuis plus de vingt ans une politique active en matière de bilans et d’audits des bâtiments. Dans les nouvelles constructions, elle demande une conformité aux critères de la société à 2’000 watts.Grâce au programme «équiwatt», la Ville offre des subventions et des actions concrètes pour aider les ménages et les entreprises à faire des économies d’électricité, de chauffage et d’eau (écogestes ou rénovations). La plupart de ces actions sont financées par le FEE – Fonds pour l’efficacité énergétique de la Ville de Lausanne créé en 1993.

Le Festival international du film sur l’énergie, le FIFEL est né en 1986 à l’EPFL (Ecole polytechnique de Lausanne). Composé dans un premier temps principalement de documentaires (longs et courts métrages)  qui ont été sélectionnés et récompensés durant les premières éditions du festival. Peu à peu les films de fiction, d’animation et publicitaires ont été intégrés à la programmation. Des tables rondes thématiques sont venues enrichirent ce rdv lausannois. Les statuts de la fondation confirmant  une sensibilisation de la thématique énergétique auprès d’un large public et des nouvelles générations, le festival a reconsidéré son approche. C’est désormais la Fifel (Fondation internationale du film sur l’énergie) qui officie comme médiatrice dans divers projets de sensibilisation. Depuis sa reconversion fin 2016, la FIFEL a développé plus de vingt événements dont de nombreux projets pilote  : collaboration avec des écoles d’art, des structures éducatives publiques, des co-production avec l’agence de l’énergie pour l’économie, des événements et films réalisés conjointement en partenariat avec des associations d’étudiants de l’EPFL et des partenariats avec divers festivals de cinémas afin de développer une thématique énergie auprès d’un public varié! Plusieurs milliers de personnes composées du grand public, de la communauté académique du campus de l’EFPL ou de l’UNIL – ont pu ainsi bénéficier d’une approche des enjeux énergétiques sous un angle différent.